Hemezortzi... Kantu bat, zazpi probintzi


Les promoteurs de Baionan Kantuz avaient comme premier objectif la divulgation de la chanson basque dans leur ville, et ne pensaient pas devenir un exemple pour tout le Pays Basque !

Les mutxiko ont montré la voie, la force de la chanson basque a fait le reste, en créant une animation nouvelle, le rassemblement chanté de rue.

Rejeté des bars et de tous les rassemblements festifs par l’omniprésence de la musique moderne, la pratique de la chanson basque réputée rurale s’est régénérée en ville avec vivacité en lui donnant une nouvelle visibilité.

La culture basque est avant tout populaire, et c’est sa pratique populaire qui la fait vivre, croître et s’étendre dans des lieux inattendus, grâce à des outils comme ce nouveau livret

Utilisez-le et usez le sans ménagement !